•  

    Déjeûner au Jekyll Island Club Hotel, l'endroit où les plus riches de la terre ont mangé assiduement. C'est comme dans la chanson: What a difference a day makes...

    Jekyll Island a appartenu à la famille Dubrignon pendant trois générations et fut vendu à des millardaires new-yorkais vers 1882 pour 125,000$.  Ces gens très riches voulaient se faire un club très sélect mais y amener leur famille et des amis passer le temps des Fêtes et les vacances. On voulait garder le côté campagnard sans compremettre le confort. Avec le temps, plusieurs y bâtirent de magnifiques résidences que l'on appellait cottages.  Le concept du condos est aussi apparu.  Le Jekyll Island Club hotel resta dans les mains de ces hommes riches et célèbres jusqu'en 1942 et passa aux mains de l'état de Georgie après la suite.  Aujourd'hui, on peut y demeurer ou passer ses vacances.

    Lundi 2 nov, nous avons loué des bicyclettes et visité plusieurs coins de île.  On peut aussi le faire en voiturette électrique ou en Segway.  Les sentiers de l'île sont de toute beauté.

    Aujourd'hui, mardi 3 Nov, nous avons joué au golf sur le Pine Lakes, l'un des trois 18 trous de l'île.  Une excellente journée.

    www.jekyllisland.com

     

    Jekyll Island, ça vaut le détour.


    votre commentaire
  • Hier soir, nous sommes allés souper dans la partie historique de Savannah, Il y avait foule. On tournait un film avec Robert Redford.  On n'a pas vu la vedette mais il y avait beacoup de figurants en costume d'époque.

    Nous avons décidé d'allonger notre séjour ici.  Nous partons à l'instant découvrir cette ville. C'est prometteur

    Aujourd'hui 4 nov.  Notre visite de Savannah fut excellente. Savannah est une très belle ville, la soeur de Charleston tout aussi belle et charmante. Les britanniques l'ont fondé pour créer un obstacle aux Espagnols établis en Floride et aux Français établis en Louisianne. Il y a 22 squares à Savannah, ombragés par des chênes centenaires et des centaines d'édifices historiques. C'est magnifique et nous aurions pu y passer quelques jours à la visiter. Nous y reviendrons

    Un autre coup de coeur.

     Photos de Savannah 4 nov 2009 http://picasaweb.google.ca/Charland60/SavannahGa?authkey=Gv1sRgCIm8_bm-o5SpmAE&feat=directlink

     


    votre commentaire
  • En 1779, les américains combattaient, avec l'aide de la France, les britanniques sur leur sol dans leur lutte pour l'indépendance. À cette époque, l’île de St-Domingue, aujourd’hui Haïti, était une possession française.  Les français y recrutèrent plus de 500 miliciens haïtiens pour se battre à la bataille de Savannah sous les ordres de Charles Henri d'Estaing.

    C’est un fait d’armes méconnu mais Daniel Fils-Aimé Sr, président de Haitian American Historical Society a décidé d’y remédier. Il a recueilli des fonds et mené une campagne pour que les états de service de ces aïeux soient reconnus.  Grâce à lui, aujourd'hui sur le Square Franklin à Savannah, se dresse un tout nouveau monument à la mémoire des soldats haïtiens qui ont participé à la guerre d’Indépendance américaine.

    Les efforts de Daniel Fils-Aimé Sr et de ses amis bienfaiteurs ne seront jamais oubliés puisque le sculpteur à créer les statues à leur l’image. Et la ressemblance est saisissante…

    Voir www.haitianhistory.org 

    Daniel Fils-Aimé Sr, Président de Haitian American Historical Society 

     


    votre commentaire
  • Nous avons fait un beau voyage sur le sentier de la guerre civile et de la lutte pour les droits civils.  Nous avons appris beaucoup de choses et collé quelques pièces du casse-tête de l’histoire.

    Nos coups de cœur. Pour Francine, c’est Washington.  Elle a raison, cet endroit vaut d’être revisité.  Il y a tant de beaux parcs et de superbes musées que nous pourrions s’y arrêter de nouveau en faisant route vers le sud. Mon coup de cœur a été l’Alabama.  C’est vert, c’est propre et les gens sont accueillants.  J’aimerais faire une tournée des parcours de golf de Robert Trent Jones avec mes amis golfeurs et revoir aussi le jardin botanique de Birmingham. 

    Un autre coup de cœur : Jekyll Island et Savannah. Toute la côte entre Charleston et Savannah pourrait très bien faire l’objet d’un voyage tellement c’est beau et riche en culture. Il y a de beaux terrains et la bouffe est généreuse et abondante.

    Nos restos - coups de cœur : Carrabba’s.   Nous y sommes allés deux fois; une fois à Roanake, Va et une autre fois à Birmingham, Al. C’est là que j’ai mangé les meilleurs crab cake . Selon moi, c’est le meilleur rapport qualité-prix et je n’hésiterais pas à y amener mes amis les plus exigeants.  Le second, c’est Wintzell’s Oyster House pour les huîtres évidemment.  Ici, aussi deux visites : Montgomery, Al et Mobile, Al.  Ne ratez pas les 4 à 7 chez Wintzell’s. On commence par une douzaine d’huîtres nues comme ils disent et une petite bière.  Ça coule bien selon l’expression locale.  Il arrive qu’on découvre une perle de restaurant. En voici une.  Sur le chemin du retour, jai découvert une excellente cuisine italienne familiale au Venice, 1490 N. Frederick Pike, Winchester, Va au coin de la route 37 et de la route 522. Le décor est sympathique, le service est excellent et les prix très raisonnables.  Sur la route du sud, c’est l’un idéal pour aller souper.

    http://www.carrabbas.com

    http://www.wintzellsoysterhouse.com

     

    Nous avons séjourné dans les hôtels de La chaîne Choicehotels.  Presque tous les hôtels où nous sommes descendus avaient été récemment rénovés.  Une belle décoration moderne, de nouveaux meubles et un lit confortable. Notre préférence est la chambre avec lit king, frigo et micro-onde.  On peut, après une longue journée sur la route, prendre le repas à la chambre et regarder un film sur HBO. On profite des promotions et on accumule des points pour de prochaines nuitées.

    Nous avons parcouru 8,000 kms en 5 semaines.  Tout c’est très bien passé.  Linda (le GPS) a fait du bon travail quoique par temps nuageux, elle est lente à réagir.

    Merci de vos commentaires.


    votre commentaire
  • Références :

    1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_S%C3%A9cession#Chronologie
    2. The causes of the civil war de Kenneth Stampp

    Je me suis toujours demandé quelles avaient été les causes de la guerre civile américaine, 1861 à 1865 et comment un peuple issu de la même race, parlant la même langue et imbu de christianité a-t-il pu s’entretuer pendant 4 ans (plus de 600,000 morts) et causer une inestimable destruction matérielle.

    Une chose est sûre selon l’ouvrage de Kenneth Stampp, ce n’est pas l’abolition de l’esclavage qui fut le principal motif mais l’abolition de l’esclavage devint un prétexte moral au cours des années de guerre pour en finir avec l’esclavage et l’arrogance du Sud.

    Il y avait de profondes divisions entre le Nord et le Sud dès les premiers jours de l’Indépendance. La constitution accordait de très larges pouvoirs aux états et plaçait le gouvernement fédéral comme un simple gardien d’une alliance d’états indépendants. Tout entre le Nord et le Sud était en opposition et cette tendance a crû jusqu’à l’éclatement de la guerre. Le Nord était populeux, urbain, industrialisé, instruit, moderne et abolitionniste tandis que le Sud avait une forte population d’esclaves noirs analphabètes et très pauvres dominée par une petite bourgeoisie blanche jadis prospère mais fortement endettée envers le Nord.  Le Sud était un bel exemple d’une société agraire féodal et réfractaire à tout changements sociaux.

    Pendant les premiers 50 ans après l’Indépendance, le Sud domina le Congrès et tout l’appareil gouvernemental mais à partir de 1832, le Nord, gonflé par une immigration importante et une forte industrialisation commença à s’affirmer. La hausse constante des droits de douane décrétés par Washington sur les produits agricoles du Sud, dont le coton, la ressource principale du Sud et les taxes sur les produits d’importation avaient crée un profond mécontentement dans les états du Sud. La partisannerie politique entre républicains et démocrates dépassait l’indécence dans les nombreux journaux et la propagande républicaine qui encourageait les noirs du Sud à la révolte rendait la Caroline du Sud vulnérable et enflammait les esprits. L’élection de Lincoln lors des élections présidentielles de novembre 1860 sonna non seulement la fin de la domination du Sud sur le pays mais enclencha le processus de la guerre civile qui commença par le retrait de la Caroline du Sud de l’Union le 20 décembre 1860.  Durant le seul mois de janvier 1861, six autres états du Sud en firent autant. La Confédération des états du Sud était née et la guerre débuta le 12 avril 1861 quand les forces confédérées prirent des mains de l’Union le fort Sumter dans la baie de Charleston. L’origine de la guerre civile tient essentiellement à la sauvegarde de l’Union tel qu’il était en 1860 mais le besoin de créer un gouvernement fédéral central fort avec des pouvoirs étendus y était aussi pour quelque chose. Quand la guerre prit des proportions gigantesques, il fallu trouver un fondement moral pour justifier la mort de tant de soldats. C’est à ce moment que Lincoln changea radicalement son discours politique pour appuyer les droits à la liberté de tous les hommes.

    La référence Wikipédia ci-jointe fournit un excellent condensé de ces évènements.


    votre commentaire